Camping-cars d'occasion

Achetez ou vendez en toute sérénité avec Web-campingcar

Vous êtes nombreux à être confronté au problème lié au poids des camping-cars. Commencez par voir le poids des options est accessoires

Savez vous que rare sont les constructeurs qui indiquent le poids réel des camping-cars. Dans le meilleur des cas, le poids indiqué dans les brochure prend en compte la plus petite motorisation sans les options indispensables de nos jours du type (pack électrique, climatisation etc... qui font souvent l'objet d'une promotion) mais savez vous qu'il y a au bas mot 80 kg de différence entre un moteur 2000cc Turbo D et un 3000 cc Turbo D, qu'une installation clim moteur pèse env. 15 kg... Il en est de même avec les accessoires rajoutés du type Attelage, store etc... Une fois ajoutés les effets personnels, il n'est pas rare de se trouver en surcharge.

Ci-après vous trouverez un synthèse des poids moyens des principaux équipements
 

Poids moyen des équipements de camping-cars
PORTEUR - EQUIPEMENT KG
Motorisation Fiat 115 ch -> 130 ch 25
Motorisation Fiat 130 ch -> 148 ch 30
Motorisation Fiat 148 ch -> 177 ch 65
Motorisation Mercedes 4 Cyl -> 6 cyl 100
Transmission 4x4 Mercedes 130 à 165
BVA Fiat 17
BVA Mercedes 17
BVA Renault 11
Réservoir GO 100 litres Mercedes 10
Régulateur de vitesse 2
Climatisation Cabine 25
Jantes alu 5
Roue de secours (option)  30
Airbag passager 3
Attelage  60 à 100
2e bouteille de gaz 13 kg 25
Petite bouteille de gaz 11
Store extérieur 25 à 60
Porte 2 vélos 10
Antenne satelitte manuelle 60 cm / auto 80 cm 6 à 25
Télévision LCD  5 à 10
Groupe électrogène portable 20
Groupe électrogène embarqué 30 à 100
Chargeur à gaz (type Gaspérini) 20 à 25
PIle à combustible 8 à 25
Climatisation cellule 25
Panneau solaire 8 à 20
Caméra de recul 2
Autoradio CD 1 à 2
Autoradio Multimédia 1 à 8
Cassette WC supplémentaire pleine 20
Convertisseur 12V/220V 600W 2,5
Batterie auxiliaire 25 à 40
Alarme 2
Porte-Moto 25 à 50
Lit de pavillon 50
Motorisation du lit de pacillon 2
Fermeture centralisée 5
Système de marche de gaz en roulant + inverseur 3
Four + grill 15 à 20
Protection thermique de cabine 3 à 5
Suspension pneumatique 30
Lanterneau panoramique 22
Moquette cellule 6 à 20
Hotte 5
Gallerie de toit avec échelle 20
   
   
   

 

Vous vous apercevez que vous dépassez votre PTAC, attention ! les risques sont importants :

Extrait du Code de la Route Article R312-2 : Il est interdit de faire circuler un véhicule ou un élément de véhicule dont le poids réel excède le poids total autorisé en charge fixé par la direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement ou par l'autorité compétente d'un Etat membre de la Communauté européenne et inscrit sur le certificat d'immatriculation de chaque véhicule ou élément de véhicule. Il est interdit de faire circuler un véhicule ou un élément de véhicule dont un essieu supporte une charge réelle qui excède le poids maximal autorisé pour cet essieu. Il est interdit de faire circuler un ensemble de véhicules, un véhicule articulé ou un train double dont le poids total roulant réel dépasse le poids total roulant autorisé fixé par la direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement ou par l'autorité compétente d'un Etat membre de la Communauté européenne et inscrit sur le certificat d'immatriculation du véhicule tracteur. Les conditions de circulation du véhicule tracteur d'un véhicule articulé même non attelé d'une semi-remorque sont déterminées par son poids total roulant autorisé. Le ministre chargé des transports détermine par arrêté les modalités d'application du présent article et les conditions dans lesquelles des dérogations peuvent être accordées à certains ensembles de véhicules circulant à vitesse réduite et aux matériels de travaux publics.

• Toute infraction aux dispositions du présent article ou à celles prises pour son application est punie : Pour un véhicule ou un élément de véhicule d'un poids total autorisé en charge inférieur ou égal à 3,5 tonnes : de l'amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe pour le dépassement jusqu'à 0,5 tonne du poids autorisé et, pour un dépassement supérieur, de la même amende prononcée autant de fois qu'il y a de tranches de dépassement de 0,5 tonne.

• Pour un ensemble de véhicules d'un poids total roulant autorisé inférieur ou égal à 3,5 tonnes : de l'amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe pour le dépassement jusqu'à 0,5 tonne du poids autorisé et, pour un dépassement supérieur, de la même amende prononcée autant de fois qu'il y a de tranches de dépassement de 0,5 tonne.
• Pour un véhicule ou un élément de véhicule d'un poids total autorisé en charge supérieur à 3,5 tonnes : de l'amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe pour le dépassement jusqu'à une tonne du poids autorisé et, pour un dépassement supérieur, de la même amende prononcée autant de fois qu'il y a de tranches de dépassement d'une tonne.

• Pour un ensemble de véhicules d'un poids total roulant autorisé supérieur à 3,5 tonnes : de l'amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe pour le dépassement jusqu'à une tonne du poids autorisé et, pour un dépassement supérieur, de la même amende prononcée autant de fois qu'il y a de tranches de dépassement d'une tonne.

• Pour chaque essieu, de l'amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe pour le dépassement jusqu'à 0,3 tonne du poids maximal autorisé pour cet essieu et, pour un dépassement supérieur, de la même amende prononcée autant de fois qu'il y a de tranches de dépassement de 0,3 tonne. Toutefois, lorsqu'il est constaté une infraction aux dispositions du présent article en ce qui concerne le poids total autorisé en charge ou le poids total roulant autorisé, et qu'il est constaté concomitamment une infraction aux dispositions de l'article R. 312- 4 similaire, seule l'infraction la plus grave est retenue et réprimée. Lorsqu'il est constaté une infraction aux dispositions du présent article en ce qui concerne la charge à l'essieu, et qu'il est constaté concomitamment pour le même essieu une infraction aux dispositions des articles R. 312-5 ou R. 312-6, seule l'infraction la plus grave est retenue et réprimée. En cas de dépassement du poids autorisé excédant 5 %, l'immobilisation peut être prescrite dans les conditions prévues aux articles L. 325-1 à L. 325-3.
 

Les obligations des poids lourd :

EXTRAITS CODE DE LA ROUTE
Article R413-8 : La vitesse des véhicules dont le poids total autorisé en charge est supérieur à 3,5 tonnes ou des ensembles de véhicules dont le poids total roulant autorisé est supérieur à 3,5 tonnes, à l'exception des véhicules de transport en commun, est limitée à :
• 90 km/h sur les autoroutes.
• 80 km/h sur les routes à caractère prioritaire et signalées comme telles. Toutefois, cette vitesse maximale est relevée à 90 km/h pour les véhicules dont le poids total est inférieur ou égal à 12 tonnes sur les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central .
• 80 km/h sur les autres routes. Toutefois, cette vitesse maximale est abaissée à 60 km/h pour les véhicules articulés ou avec remorque dont le poids total est supérieur à 12 tonnes.
• 50 km/h en agglomération. Toutefois, cette vitesse maximale est relevée à 70 km/h sur le boulevard périphérique de Paris.
Article R413-13 : Les véhicules dont la vitesse est réglementée en raison de leur poids ou de leur mode d'exploitation doivent porter, visible à l'arrière, l'indication de la ou des vitesses maximales qu'ils sont tenus de ne pas dépasser. Le ministre chargé des transports fixe par arrêté les conditions d'application du présent article. Le fait, pour tout conducteur, de ne pas respecter l'obligation de signalisation imposée par le présent article et les dispositions prises pour son application est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe.

Article R412-12
• I : Lorsque deux véhicules se suivent, le conducteur du second doit maintenir une distance de sécurité suffisante pour pouvoir éviter une collision en cas de ralentissement brusque ou d'arrêt subit du véhicule qui le précède. Cette distance est d'autant plus grande que la vitesse est plus élevée. Elle correspond à la distance parcourue par le véhicule pendant un délai d'au moins deux secondes.
• II. - Hors agglomération, lorsque des véhicules ou des ensembles de véhicules, dont le poids total autorisé en charge dépasse 3,5 tonnes ou dont la longueur dépasse 7 mètres, se suivent à la même vitesse, la distance de sécurité mentionnée au I est d'au moins 50 mètres.
• III. - Les dispositions du II ne sont applicables ni aux convois et aux transports militaires et des unités de la police nationale ni aux véhicules des unités d'instruction et d'intervention de la sécurité civile, qui font l'objet de règles particulières.
• IV. - Pour les ouvrages routiers dont l'exploitation ou l'utilisation présente des risques particuliers, l'autorité investie du pouvoir de police peut imposer des distances de sécurité plus grandes entre les véhicules.
• V. - Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.
• VI. - Tout conducteur qui a contrevenu aux règles de distance prises en application du présent article encourt également la peine complémentaire de suspension, pour une durée de trois ans au plus, du permis de conduire, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l'activité professionnelle.
• VII. - La contravention prévue au V donne lieu de plein droit à la réduction de 3 points du permis de conduire.

Article R412-25 : Lorsqu'une route comporte trois voies ou plus, affectées à un même sens de circulation, il est interdit aux conducteurs des véhicules dont le poids total autorisé en charge excède 3,5 tonnes ou d'ensemble de véhicules dont la longueur excède 7 mètres d'emprunter d'autres voies que les deux voies situées le plus près du bord droit de la chaussée, sauf, en entravant le moins possible la marche normale des autres véhicules, pour préparer un changement de direction. Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe. Toutefois, ce fait est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la cinquième classe lorsque, sur la chaussée, une voie de circulation au moins est couverte de neige ou de verglas sur tout ou partie de sa surface. Dans ce cas, toute personne coupable de l'infraction encourt également la peine complémentaire de suspension, pour une durée de trois ans au plus, du permis de conduire, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l'activité professionnelle.

Comment faire modifier le PTAC de votre camping-car :

Arrêté du 9 février 2009 relatif aux modalités d'immatriculation des véhicules 15.D. - Changement des caractéristiques techniques du véhicule.
En cas de changement des caractéristiques techniques du véhicule, le titulaire du certificat d'immatriculation présente les pièces suivantes :
a) Les justificatifs d'identité et d'adresse ;
b) Le certificat d'immatriculation ;
c) Soit un procès-verbal de RTI, soit :
- en cas de modification de la carrosserie : une annexe VII de l'arrêté du 19 juillet 1954 susvisé ;
- en cas de modification du poids à vide uniquement : un bulletin de pesée ;
- en cas de modification du PTAC ou du couple PTAC / PTRA pour un véhicule réceptionné sous plusieurs poids dans les conditions définies par l'arrêté du 7 octobre 1982 relatif aux modalités d'application des articles R. 321-20 et R. 317-9 du code de la route : un certificat délivré à l'occasion d'un contrôle technique réglementaire datant de moins de trois mois ;
- en cas de transformation d'un type de véhicule de genre MTT1 le rendant conforme à un autre type de véhicule de genre MTT2, ou inversement : une attestation de conformité délivrée par le constructeur indiquant les caractéristiques nécessaires à l'établissement du certificat d'immatriculation du véhicule transformé et précisant que la transformation a été effectuée conformément à ses prescriptions ;
- en cas de transformation en série d'un type de véhicules sous la responsabilité du constructeur : un certificat de conformité accompagné de son procès-verbal d'agrément de prototype.
d) En cas de modification de la carrosserie et si la carrosserie a été modifiée dans un pays tiers à l'Union européenne : un certificat 846A. La demande d'immatriculation d'un véhicule de transport en commun de personnes sous différentes dénominations de genre est refusée. La transformation de MTT1 en MTT2, et inversement, peut être réalisée sur un véhicule neuf. Dans ce cas, le certificat d'immatriculation est remplacé par un certificat de conformité à un type national ou à un type communautaire.

Il n’est autorisé que dans les cas suivants : évolution de la réglementation, modification du véhicule ayant un impact sur les masses maximales (suspension, freinage...), transformation du véhicule pour le rendre conforme à un autre type réceptionné avec le PTAC recherché.

Les fabricants de camping-cars développant des véhicules pour différents marchés européens prévoient généralement , en accord avec le constructeur du châssis, plusieurs poids d'homologation. De ce fait, en vous rapprochant du constructeur de votre camping-car, il vous sera possible de faire modifier le PTAC, si cela a été prévu, afin d'obtenir les documents vous permettant la modification du PTAC de votre véhicule.
 

Votre camping-car en résidence principale

Pour vivre à l'année dans votre camping-car, sans résidence principale, vous devez faire établir par la préfecture, dont dépend la commune de rattachement que vous avez choisie, un livret de circulation. Ce livret de circulation est un document requis et obligatoire en France pour toutes les personnes, enfants compris, françaises ou étrangère, n'ayant pas de domicile fixe ni de résidence fixe depuis plus de six mois, et âgées de plus de 16 ans.

Une proposition de loi prévoyant sa suppression est adoptée en première lecture à l'assemblée nationale dans la nuit du 9 au 10 juin 2015 mais n'est toujours pas promulguée.

scroll up